SERVICE AUX INFORMATIONS

Bienvenu au Site Officiel de la CPMDQ


  SERVICE & INFORMATIONS

sur les Médecines Douces


SERVICE AUX INFORMATIONS

 

La plupart d’entre nous savent que le cancer, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont les causes majeures de décès en Occident.

 

Mais de nombreuses personnes seraient surprises par la grande cause de décès qui vient juste après :

 

 

les effets secondaires des médicaments.




Thomas Edison (Inventeur de l'ampoule électrique)


SERVICE AUX MEMBRES

 

Nous sommes heureux de vous annoncer que le 3 et 4 novembre 2014, la Cour Supérieure du Québec se prononcera sur le litige la demande d'injonction dans le dossier CPMDQ/SSQ.

 

Tous les membres qui ont été victimisés à l'égard des refus de remboursement par la SSQ et qui ont perdu de la clientèle et subi des dommages ou autres, vous pourriez obtenir un dédommagement monétaire en vous implicant sans frais dans cette cause. 



 




Informations:     Définition « Médecine douce »


Comme les professions ne sont pas tous reconnues légalement au Québec, n'importe qui peut s'afficher comme thérapeute. Afin de protéger le public et de protéger ces professions, la CPMDQ a établi les standards les plus élevés en matière de formation et d'éthique avec, entre autres, un comité de discipline qui traite efficacement toute plainte écrite du public

 

 

Code de Déontologie des membres de la CPMDQ

 

 

La réglementation de la naturopathie relève actuellement des lois provinciales. Elle s'effectue par l'entremise d'un conseil d'agrément qui oeuvre dans quatre provinces au Canada.


L'adoption des dispositions législatives régissant la naturopathie remonte à 1925 en Ontario, à 1936 en Colombie-Britannique, à 1943 au Manitoba et à 1952 en Saskatchewan, et l'Alberta d'abord en 1952, puis en 2006. Après avoir subi avec succès les examens , les naturopathes pratiquant dans les provinces en question doivent subir des examens provinciaux afin de pouvoir exercer. Depuis l'année 1542, les Québécois ont acquis un héritage exceptionnel de l'application et de l'usage thérapeutique des plantes médicinales et ce depuis l'année 1542 à aujourd'hui.

 

L'aspect légal de la naturopathie en Amérique du Nord


En 1964, The Royal Commission on Health Services publiait une étude intitulée " Study of Chiropractors, Osteopaths and Naturopaths in Canada ".


Cette commission était présidée par Donald L. Mills.


À la page 213, appendice 1, de son rapport, elle reconnaissait l'existence officielle de la naturopathie au Canada, tant au niveau fédéral que dans certaines provinces : l'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie Britannique. Déjà à cette époque, les commissaires estimaient à cinq cents le nombre des naturopathes qualifiés au Canada.

 

Et le Québec ? L'a-ton oublié ?

 

Sondage auprès des Québécois usagers de médecine douce, Office des professions du Québec, août 1991, compte 60000 comme nombre aux Québec.